Blog

Épisode 30

Imprimer
PDF

L’adoration des bergers - GRECO

 

 

blog guillarme

 

« Il y a toujours une heure où l’on s’impose, et on a des admirateurs bien plus fervents, plus convaincus que ceux qui ne sont flattés que par une vraie apparence »

CÉZANNE

L’insatisfaction peut se résumer en un déplaisir. Le mécontentement lié à l’imperfection conduit logiquement à la persévérance dans la recherche.

Les premiers résultats obtenus dans les ébauches d’embouts buccaux puis par ceux de prototypes plus élaborés ont été un encouragement à évoluer.

L’approche de la conception d’un produit fini et répondant aux espérances d’un passé déjà lointain me transcende.

La transcendance ne serait-elle pas une des possibilités de l’entendement menant à la ferveur ?

L’entendement représente la faculté de concevoir et de comprendre, volonté s’opposant souvent à sensibilité et raison.

La volonté de comprendre est une faculté qui peut être considérée par certains comme un trait de caractère. Mais la volonté de concevoir puis d’aboutir reste un acte inachevé si le produit créé reste incompris.

Alors persévérons dans cet esprit de conquête de la vérité, pour nous faire entendre… par tous.

« Résister, c’est créer, créer, c’est résister »

Épisode 31

Imprimer
PDF

Le Mendiant

Bartolomé Esteban MURILLO

 

 

« Le travail : un grand exemple est un puissant témoin. Montre ce qu’on peut faire en le faisant toi-même »

André CHÉNIER

Élaborer un concept requiert de l’énergie et fait appel au chercheur et à son équipe.episode3

Le travail est un effort long et pénible, activité constante nécessaire pour prétendre aboutir à un résultat utile.

Si on désire que l’ouvrage en cours soit exécuté avec soins, il faut se donner de la peine pour réussir.

La concrétisation à cette tâche de maîtriser le souffle et de le rendre moteur me travaille l’esprit mais le travail positif dit moteur se doit de combattre le travail négatif dit résistant.

Travailloter, c’est-à-dire travailler peu, irrégulièrement et en dilettante, n’aboutit à rien.

 


Aimer travailler : c’est la solution, quitte à être considéré comme un peu fou…et finir par travailler du chapeau !



 


Épisode 32

Imprimer
PDF

GIORGIONE

frison roche editions guillarme

 

« Je ne sais pas ce qui est beau, mais je sais ce que j’aime et je trouve ça amplement suffisant. »

Boris VIAN

 

Dans mon for intérieur, j’ai toujours abhorré d’acagnarder. Mais cette visite au palais abbatial, au moment où les jours accourcissent, je l’ai fait avec alacrité, tellement l’aménité extérieure du lieu me fascinait.

Achoppant par mégarde en pénétrant dans cet espace, lieu de vénération et de foi, je fus attiré vers le retable fleurdelisé situé dans l’abside.

On aurait dit que l’ornement de lys flavescent avait été récemment ablué, permettant d’exhaler une odeur purificatrice.

J’ai toujours refusé abonner ce qui est ne l’est pas. Mais sans m’accroire, mon appétence à flâner dans cet endroit arachnéen m’a transcendé, certainement étais-je déjà imprégné de religiosité !

Merci, Monsieur FRISON-ROCHE, de m’avoir permis d’accéder à votre Édition et de pouvoir ainsi peaufiner mon atticisme.

Épisode 33

Imprimer
PDF

Le temps et la vérité - POUSSIN

blog abdo-mg

« Aller vers le passé avec les questions du présent pour revenir vers le présent, lesté de ce que l’on a compris du passé »

Nicole LORAUX

 


Passé et présent guident notre avenir.

Il est certain que bien souvent, lorsque l’on crée un concept innovant à partir d’une idée, et que les bases de ce concept s’appuie sur des données en totale contradiction avec ce qui est prôné et utilisé, on s’exprime avec prudence pour ne pas déranger ce qui est d’actualité.

Puis on veut convaincre en apportant des preuves concrètes et objectives de ce que l’on pense incontestable. Les mots sont bons, les intentions sont louables, les évaluations sont validées…Mais il reste l’incompréhension pour certains, le doute pour d’autres, le désir de mieux comprendre, le souhait d’adapter pour ceux qui ont compris mais ne veulent pas se dessaisir de leur passé, le refus tout court d’accepter la vérité.

Alors, en avançant dans la pratique et les recherches diverses, en s’appuyant sur les cliniciens et thérapeutes qui commencent à adhérer et appliquer la méthode, on finit par changer de manière de s’exprimer. Les phrases sont plus simples. La pratique est plus  sobre et plus explicite.

C’est à ce moment d’acceptation d’une reconnaissance proche de la vérité, que l’on reprend les données exprimées il y a quelques années, ces mêmes expressions et mêmes supports imagés qui choquaient !  Et le  message passe enfin car il faut du temps pour avancer sans trop bousculer nos habitudes et nos idées.

Le temps est là, qui passe et qui nous permet de nous rejoindre, un jour…

Alors : « Quand partons-nous pour le bonheur ? »

Charles Baudelaire

Épisode 35

Imprimer
PDF

 

blog luc guillarme

« Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : Estime de soi »

Charlie CHAPLIN

 

Que de temps passé pour parvenir à être soi, avec la connaissance de ses capacités et avec la reconnaissance de ses défauts !

Quel que soit l’objectif que l’on s’est donné à atteindre, s’il n’est pas utopique, il est indispensable d’y croire et de mettre en place constamment les éléments permettant sa réalisation.

Ensuite vont s’engrainer une foule de désagréments, de contrariétés, de difficultés…les pires contraintes nuisant à l’avancée du projet étant du domaine de la méchanceté et de la jalousie.

Mais ne nous sommes pas des Hommes ? Ce défaut ne peut être contrecarré que par un effort de détente appelé relaxation.

Savoir accepter le « difficilement acceptable », apprendre à sourire quand l’envie est d’exploser, être courtois avec celui qui ne l’est pas, être patient avec l’énervé, être humble devant sa réussite, comprendre que nous n’avons comme héritage de nos parents qu’une vie et que le seul fait d’avoir la certitude de penser qu’ils seraient fiers de leur fils  sont les critères  permettant  d’oser s’estimer.

Sur France 5...

Césarienne avec Winnerflow sur France 5 (Les Maternelles)

Le docteur Bénédicte Simon présente son protocole innovant de césarienne "extrapéritonéale" avec le Winnerflow lors de l'émission "Les Maternelles" du 11/5/2016 sur France 5.

Bruxelles 2012

congres de Bruxelles Luc Guillarme

Congrès de LYON 2012